[Critique DVD] Moonwalkers : délire totalement lunaire

0
Share Button

De prime abord, Moonwalkers n’était rien de plus qu’un petit film sans réelle envergure, à regarder faute de mieux. C’était sans compter sur le délire psychédélique qui allait se dérouler sous nos yeux…

De l’humour à l’anglaise. Si le réalisateur Antoine Bardou-Jacquet est bien de chez nous, son film, lui, respire bon la comédie anglaise faite de quiproquos, de situations qui dépassent totalement les protagonistes et de personnages complètement déjantés. On se retrouve plongé dans l’absurdité d’une théorie du complot, de la poudre blanche encore plein le nez…

Tripe sous acide. Dans ce grand n’importe quoi où règne les psychotropes, Ron Perlman et Rupert Grint s’en donnent à cœur joie. Mention spéciale au premier, aussi crédible en tueur fou qu’en pleine hallucination. C’est violent, c’est drôle, c’est lunaire. Tellement que le long-métrage peut, dans son délire, laisser certains spectateurs de côté. Ceux qui ne retiendront une réalisation pas toujours soignée, un scénario trop précipité… Moonwalkers est un bonheur sous ecsta, un calvaire sous aspirine.

Moonwalkers est sorti le 7 septembre 2016 en vidéo. Retrouvez nos autres tests.

(Visited 109 times, 4 visits today)

Avis

6.6 Déjanté

Côté son, la bande-son psychédélique fait très bien son office. Mais l'image du DVD manque quelque peu de contraste pour vraiment ressentir le style coloré des décors.

Pour les bonus, dommage que le making-of soit un peut trop léger par rapport à ce que l'on pouvait avoir envie de découvrir sur les coulisses. Néanmoins, l'essentiel est là pour ne pas trop se se sentir lésé. D'autant que les trois acteurs principaux ainsi que le réalisateur ont répondu chacun à plusieurs questions pour presque 40 minutes d'entretien. Enfin, les scènes coupées nous offre LE moment le plus WTF de la galette : le vrai faux clip d'Eric Lampaert et ses paroles.... disons qu'on vous laisse la surprise...

  • Le film 7
  • Bande-son 7
  • Image 6.5
  • Bonus 6
  • Votre avis (0 Vote) 0
Partagez

À propos de l'auteur

Allan Blanvillain

L’homme à tout faire du site chargé de veiller à ce que l’info ne soit jamais trop longue et n’hésitant pas à priver les coupables de desserts. Car comme dirait Chuck Norris : un grand pouvoir implique de grandes responsabilités.

Réagissez !