[Critique DVD] Made in France : thriller d’actualité

0
Share Button

NDLR : Retrouvez notre test technique et des bonus sous la vidéo, en bas de l’article.

En long comme en large, Made in France aura fait grand bruit. Il aura été une autre victime dans ce vacarme immonde qui a frappé la France un 13 Novembre de l’an 2015. Indéniablement, le dernier film de Nicolas Boukhrief se teinte après les attentats d’une aura cauchemardesque. Au vu de la mise en scène adoptée ici, on en vient à se demander si le cinéaste n’a pas été sur ce coup un fin prophète de nos tristes temps modernes.

Jugez plutôt : un journaliste infiltre une cellule terroriste de Paris, sans savoir que celle-ci fomente une nouvelle forme d’attentats sur l’Occident. Le sujet est donc brûlant et le piège, grand. Le récit se tient à distance des écueils en dégraissant son déroulement à l’essentiel. Il fait naître des personnages qui tiennent lieu de symbole et parvient à trouver d’excellents interprètes pour leur donner forme.

C’est la mise en scène de Nicolas Boukhrief qui sert de caisse de résonance à l’implacable horreur du réel ici dépeint. Il teinte Made in France d’une sensation horrifique, rendant l’expérience glaçante. Il manque néanmoins au film cette profondeur des esprits malades, a même de nous faire ressentir la pensée de ces djihadistes minables. Au vu de l’horreur de notre réel quotidien, c’est peut-être assez comme ça.

Made in France est disponible en Blu-Ray, DVD & VOD. Notre rédacteur en chef s’en était déjà fait le témoin, lors de sa parution en e-cinema.

(Visited 16 times, 3 visits today)

Avis

7.6 Thriller tendu

Il serait sans doute malvenu, étant donné le sujet du film, d’ajouter au transfert DVD l’expression « d’excellente tenue ». C’est pourtant exactement un fait ici vérifié que les nombreuses scènes nocturnes et que le rouge parfois profond ne démentent pas une seconde. Le 5.1 disponible s’en rapproche également, même si parfois un peu étouffé au niveau de ses effets sonores. On aura la délicatesse de ne pas en faire un point négatif.
Deux bonus accompagnent cette édition. Tout d’abord, une interview de Nicolas Boukhrief, réalisateur du film, revient sur la difficulté d’écriture et de financement du projet. Datée d’avant les attentats du 13 novembre, l’interview n’en est que plus glaçante dans la pertinence des propos du bonhomme.
La présence de scènes coupées constitue toujours un bonus réjouissant lorsque le film en question se montre à la hauteur. Néanmoins, elles desservent ici l’ambiguïté du personnage de Hassan, qui se confie à Sam de manière redondante à la version existante. Francjement guère indispensable.

  • Film 7.5
  • Image 9
  • Son 8
  • Bonus 6
  • Votre avis (1 Vote) 6.1
Partagez

À propos de l'auteur

Emyr Phœnix

Shooté au cinéma depuis son plus jeune âge, c’est avec une insatiable curiosité qu’il guette le prochain rubis filmique susceptible d’être révélé. Même si ça ressemble à une aiguille dans une botte de foin.

Réagissez !