[Critique DVD] Full Contact : du Van Damme pur jus

0
Share Button

Critique chrono
Malgré son faux rythme, Full Contact reste au panthéon de la filmographie de l’acteur par sa mise en scène et ses combats virils.

Full Contact est, dans le cœur des fans, l’un des meilleurs de la collection Jean-Claude Van Damme. Il faut dire que le héros belge y fait ce qu’il sait faire de mieux : donner des bourre-pifs à foison.

De la baston et encore de la baston. On est en 1990 et JCVD est alors une étoile montante des films d’action. Son truc à lui, ce n’est pas vraiment les punchlines à la Sly ou à la Schwarzy, mais davantage les grands écarts et coups de pied retournés. Cela tombe bien, avec Full Contact on est servi : l’acteur les enchaîne ainsi que tout le reste pour mettre à terre ses adversaires et le mauvais goût vestimentaire.

Un des meilleurs Van Damme. Certes le rythme accuse de gros temps morts et les personnages secondaires sous sous-exploités (notamment Harrison Page qui aurait largement mérité un approfondissement), mais qu’importe tant que Jean-Claude castagne en mano à mano. De la virilité so années 90 avec des combats superbement chorégraphiés dans ce qui reste un must du style vandammien jusqu’au plan final. On lui en pardonne même le maillot de bain moulant une pièce.

Full Contact sort en vidéo dans un combo avec L’Arme absolue le 6 juillet 2016.

(Visited 96 times, 2 visits today)

Avis

7.7 Un coup de pied dans la tronche

On ne peut que remercier cette nouvelle réédition pour son HD impeccable en 16/9e avec le son qui va avec (VF ou VO). D'autant que Full Contact ne serait pas Full Contact sans les bruitages qui vont avec.
Le menu minimaliste vous proposera d'aller sur l'un des deux films et puis c'est tout. Pas de bonus à l'arrivée, mais est-ce que cela aurait été indispensable ? Pas vraiment... Parfois vaut mieux se contenter de ce qu'on a.

  • Le film 7.5
  • Bande-son 7.5
  • Image 8
  • Votre avis (0 Vote) 0
Partagez

À propos de l'auteur

Allan Blanvillain

L’homme à tout faire du site chargé de veiller à ce que l’info ne soit jamais trop longue et n’hésitant pas à priver les coupables de desserts. Car comme dirait Chuck Norris : un grand pouvoir implique de grandes responsabilités.

Réagissez !