[Critique DVD] Cop Car, la sauvage île aux enfants

0
Share Button

Deux enfants fuguent et tombent sur une Cop Car déserte de toute autorité. Que faudrait-il de plus pour provoquer un amusement innocent et la poursuite effrénée du plus moustachu des Kevin Bacon ? Pas grand-chose, à l’image de la substance narrative qui fait défaut à ce (presque) premier long-métrage signé Jon Watts. Ça tombe bien, le bougre à toute intention de signer un exercice de style en hommage à son cinéma de prédilection, dénué de toute velléité « psychologisante ».

De tous les cinémas vers lequel lorgne Jon Watts, les frères Coen apparaissent comme un représentant idéal :même goût pour une galerie d’idiots dangereux, une innocence brutalisée et la mythologie détournée d’une certaine Amérique, aux repères flous voir pervertis. Cependant, Jon Watts n’a rien d’un vil copieur mais tout du cinéphile appliqué, limite scolaire, mâchant ses références avec un sourire complice et amusé.

Cop Car bénéficie de cette application, autant dans la joliesse de ses cadres que dans son irréprochable direction d’acteurs. Bonne pioche ? Presque. Le potentiel de son concept en reste malheureusement au ras-des-pâquerettes, comme incapable de dépasser son monceau de références pour affirmer sa véritable singularité. Les vingt dernières minutes laissent entrevoir une adresse supplémentaire, qu’un carton noir freine brutalement.

Cop Car sort aujourd’hui en DVD & VOD.

(Visited 33 times, 1 visits today)

Avis

6.3 Coussi-Coussa

M6 a réservé un traitement plutôt propre à son DTV, à défaut d'être éclatant. Les chaudes lumières des décors sont un peu ternes et la définition peu émerveillante devant l'écrasante lumière du soleil. Cependant, on se réjouit de la netteté de l'image et d'un portage tout à fait décent. Le son est lui impeccable, à profiter en VO afin d'apprécier au mieux les savoureux accents du sud américain.

En guise de bonus, un instantané du tournage de 9 minutes nous est proposé, et une bande-annonce. Soit un résultat un peu maigre pour un film aussi cher à son réalisateur, ayant servi de carte de visite pour son nouveau recrutement sur le prochain Spiderman.

  • Film 6
  • Image 7
  • Son 8
  • Bonus 4
  • Votre avis (0 Vote) 0
Partagez

À propos de l'auteur

Emyr Phœnix

Shooté au cinéma depuis son plus jeune âge, c’est avec une insatiable curiosité qu’il guette le prochain rubis filmique susceptible d’être révélé. Même si ça ressemble à une aiguille dans une botte de foin.

Réagissez !