[Critique DVD] 99 Homes, goutte humaine dans l’océan capitaliste

0
Share Button

NDLR : Retrouvez notre test technique et celui des bonus en bas de l’article, sous la vidéo.

Chaque jour passant, on constate combien le capitalisme galopant conquiert le cœur des personnes les plus candides. Ce que 99 Homes rappelle sur le fil de son rasoir, c’est qu’il fait également de ses victimes ses soldats les plus valeureux, perpétuant un système malade de sa propre gourmandise. A ce stade-là, le film de Ramin Bahrani ne tient plus du thriller malin et tendu, mais de la piqûre de rappel à la pointe bien acérée.

En pleine maitrise d’une narration parfois un peu manichéenne, Bahrani nous explique en quoi un monsieur tout le monde, expulsé de son chez soi familial, devient le pantin d’un ponte de la saisie immobilière. Le dilemme moral qui nait de cette situation plus banale qu’on ne le croit est au cœur d’un film au constat amer. Son humanité crie son désarroi sous le poids du réel, présenté ici dans son injustice la plus totale.

La grandeur d’âme du long-métrage est de donner un supplément d’âme à chaque personnage, même celui de Michael Shannon, à la fois vulnérable et cupide. C’est pourtant l’hallucinante composition d’Andrew Garfield qui fait battre le cœur de ce récit giflant son époque d’une main pleine d’humanité. L’impuissance qu’il déclenche grave dans notre mémoire la soumission à notre monde capitaliste et à son absence de logique.

99 Homes est disponible en Blu-Ray, DVD & VOD. Et puisque le conformisme est le plus dangereux des poisons, cliquez sur la critique de notre cher Nicolas pour vous donner un avis nettement moins emporté.

(Visited 22 times, 2 visits today)

Avis

7.5 Grande oeuvre

Techniquement, on appréciera la qualité de l’image, plutôt propre et efficace. On peut tout de même regretter quelques petits artéfacts de compression sur quelques parties de l’image et une énergie générale - qui doit prendre de la valeur en Blu-Ray -. Côté son, rien à redire, les dialogues sont clairs et la musique ronde.

Bonheur de voir un bonus propre à l’édition française éditée par Wild Side. Pour un film en e-cinema, c’est déjà bien. Le module est une interview croisée entre Ramin Bahrani et Michael Shannon. Dans un jeu de montage classique mais rare dans ce type de bonus, les propos de l’un répondent à ceux de l’autre, ce qui donne l’occasion d’avoir deux points de vues sur un même élément.

Une scène coupée inutile et une bande-annonce complètent cette édition. Un module pédagogique sur la crise des subprimes n’aura pas été de refus.

  • Film 9
  • Image 7
  • Son 8
  • Bonus 6
  • Votre avis (0 Vote) 0
Partagez

À propos de l'auteur

Emyr Phœnix

Shooté au cinéma depuis son plus jeune âge, c’est avec une insatiable curiosité qu’il guette le prochain rubis filmique susceptible d’être révélé. Même si ça ressemble à une aiguille dans une botte de foin.

Réagissez !