[Critique] Comme un avion : Bruno Podalydès garde les pieds sur terre

0
Share Button

Fidèle à lui-même, Bruno Podalydès continue de régaler le cinéma français de ses comédies atypiques, rêveuses et délicates. Avec Comme un avion, il fait le portrait d’un admirateur de l’aéropostale, mais si vous vous attendiez à des avions dans ce film, retournez très vite sur terre ou du moins sur l’eau, car il s’agit d’une aventure à bord d’un kayak.

En effet, à défaut de ne pouvoir côtoyer les oiseaux, Michel (Bruno Podalydès) veut descendre une rivière en kayak jusqu’à la mer. Une quête qui l’amène à croiser différents personnages et à remettre en question sa vie de couple. Seul Podalydès peut proposer un tel film, subtile mélange entre une simplicité apparente et les multitudes de sujets abordés. Ce n’est pas une comédie française banale, c’est le film d’un cinéaste passionné et créatif, qui plus est une oeuvre souvent très drôle.

À la manière d’un Woody Allen, Bruno Podalydès ne surprend plus. Malgré cela, il faut savoir prendre du recul par rapport à ses films, car son cinéma regorge de bien plus de trésors qu’il n’y apparaît à un premier visionnage. Comme un avion réussit le pari d’être divertissant et complexe à la fois, alors ne boudez pas votre plaisir et faites du kayak à moindre coup en allant au cinéma.

Comme un avion sort le 10 juin 2015.

(Visited 4 times, 2 visits today)

Avis

7,5 À découvrir !
  • Votre avis (0 Vote) 0
Partagez

À propos de l'auteur

Nicolas Diolez

Rédacteur à la recherche de la moindre trace de génie sur pellicule et qui vit selon un axiome très précis : « un jour sans critiquer Michael Bay est un mauvais jour, mais un jour sans encenser Martin Scorsese en est un bien pire. »

Réagissez !