[Critique] Comme des bêtes : la promo de la discorde

0
Share Button

Comme des bêtes va faire parler. Non pas que le film contienne des propos susceptibles de provoquer des débats houleux, mais parce qu’il représente un mensonge plaisant…

Fausses promesses. Que font nos animaux de compagnie lorsque nous ne sommes pas là ? Une idée intéressante brillamment mise en scène dans la bande-annonce. Le résultat est sans appel : on veut en voir plus ! Sauf que ce n’est pas ce que propose le film… Passé l’intro, qui consiste finalement à revoir les images de la promo, et une autre courte séquence, on assiste davantage à une aventure urbaine dans les rues de New York. Une excursion pas mauvaise, mais déjà-vu…

Des personnages attachants. Mais s’il y a une chose sur laquelle on ne se sent pas floué, c’est bien nos amis les bêtes ! On prend plaisir à les voir déambuler en ville et toutes les scènes de ce psychopathe (mais adorable) de Pompon sont cultes ! Sans parler de « Rickyyyyyyyy » qui était le meilleur d’entre nous… Un attachement renforcé par la qualité de l’animation et l’humour bien présent. Comme des bêtes n’est pas un mauvais film, juste pas le film que l’on voulait voir…

Comme des bêtes sort le 27 juillet 2016 au cinéma et retrouvez nos interviews de François Damiens, Willy Rovelli et le réalisateur Chris Renaud !

(Visited 31 times, 3 visits today)

Avis

6.5 Erreur sur la marchandise
  • Votre avis (0 Vote) 0
Partagez

À propos de l'auteur

Allan Blanvillain

L’homme à tout faire du site chargé de veiller à ce que l’info ne soit jamais trop longue et n’hésitant pas à priver les coupables de desserts. Car comme dirait Chuck Norris : un grand pouvoir implique de grandes responsabilités.

Réagissez !