[Critique Comics] Killing Joke édition 75 ans : la perfection en noir et blanc

0
Share Button

Pour les 75 ans de Batman, Urban Comics a eu la bonne idée de rééditer certaines de ses aventures en noir & blanc. Comment passer à côté de l’immanquable chef-d’oeuvre d’Alan Moore et Brian Bolland : Killing Joke.

Avec seulement 120 pages, cet album marque d’une pierre blanche la mythologie de l’homme chauve-souris. Même si depuis il semble avoir changé d’avis, Alan Moore scénarise ici une œuvre puissante à plus d’un titre. La folie du Joker prend un tout nouveau visage et se compare à celle de Batman, sans aucun doute dingue lui aussi. Les deux se livrent à une nouvelle confrontation où leur interdépendance prend le dessus jusqu’à leur faire envisager leur propre mort.

Une histoire macabre où les Gordon père et fille sont les premières victimes et où l’on découvre le passé du célèbre clown psychopathe. Sauf si on n’y voit qu’une énième blague dont il a le secret…

L’album entre également dans la légende de Batman pour les traits de Brian Bolland, dont le souci du détail et de la mise en scène subliment le travail de Moore. Un coup de crayon magistral renforcé ici par la conservation du noir et blanc, laissant ressortir toute la noirceur de Killing Joke.

Killing Joke est sorti le 10 avril 2015 aux éditions Urban Comics

[Critique Comics] Killing Joke édition 75 ans : la perfection en noir et blanc

(Visited 200 times, 9 visits today)

Avis

10 Chef d'oeuvre
  • Votre avis (0 Vote) 0
Partagez

À propos de l'auteur

Allan Blanvillain

L’homme à tout faire du site chargé de veiller à ce que l’info ne soit jamais trop longue et n’hésitant pas à priver les coupables de desserts. Car comme dirait Chuck Norris : un grand pouvoir implique de grandes responsabilités.

Réagissez !