[Critique Comics] Futures End T1 : se perdre dans les limbes de DC Comics

0
Share Button

Batman, Superman, Hawkman, Green Arrow, et même Frankenstein… Voilà un aperçu de ce qui vous attend dans le premier tome de Futures End. Ce comics se déroulant trente-cinq ans dans le futur laisse entrevoir un avenir peu attrayant où les super-héros sont modifiés en cyborgs implacables.

Avec 12 chapitres, Futures End pourrait ressembler à trois tomes en un. Et c’est en effet, l’impression laissée au lecteur : une œuvre interminable, qui mêle passé, présent et futur avec une cohérence scénaristique quasi nulle.

Le méli-mélo s’éternise sur plus de 300 pages, rendant les apparitions de personnages très appréciés du public peu surprenantes. Pourtant, les illustrations sont belles mais les codes couleurs sont peu intelligemment pensés (écritures blanches sur fond rouge…) et mal utilisés ce qui rend l’ensemble graphique bancal.

DC Comics a tenté là un pari fou, qui ressemble davantage à un best-of des super-héros de la maison d’édition qu’à un véritable album construit et fluide. Game over. Fuyez !

Futures End Tome 1 est sorti le 26 juin 2015 chez Urban Comics.

[Critique Comics] Futures End T1 : se perdre dans les limbes de DC Comics

Article écrit par Marie Salammbô.

(Visited 2 times, 1 visits today)

Avis

4 Méli-mélo héroïque
  • Votre avis (0 Vote) 0
Partagez

À propos de l'auteur

Réagissez !