[Critique Comics] Catwoman Eternal T1 : chat échaudé…

0
Share Button

La belle Catwoman avait été bien abîmée lors de ses précédentes aventures en solo, mais le chat a neuf vies et la renaissance a lieu grâce à la saga Eternal et à le jeune scénariste Geneviève Valentine. Attention, il est préférable d’avoir lu Batman Eternal tome 2 avant de se lancer dans ce premier volume de Catwoman Eternal.

Selina Kyle, devenue Selina Calabrese, a renoncé à son costume pour le tailleur de parrain de la pègre. Désireuse d’améliorer Gotham, elle décide d’unir les autres familles mafieuses sous son contrôle, mais il lui faudra d’abord se salir les mains. Dans l’ombre, une nouvelle Catwoman veille…

Ici pas de justicier masqué ni de criminel déjanté, dans une ambiance de pure polar, on assiste à un jeu d’échecs où chacun bouge ses pions, bercé par les états d’âmes de Selina. Un changement radical pour la chatte de gouttière qui passe également par l’abandon de la sexualisation du personnage, davantage masculine sous le coup de crayon de Garry Brown. Si son style peut paraître brouillon de prime abord, on se rend vite compte qu’il colle parfaitement à l’atmosphère dégagé par cet album. Preuve que le félin avait encore des griffes.

Catwoman Eternal T1 est sorti le 18 septembre 2015 chez Urban Comics

[Critique Comics] Catwoman Eternal T1 : chat échaudé...

(Visited 40 times, 2 visits today)

Avis

7,5 Intéressant
  • Votre avis (0 Vote) 0
Partagez

À propos de l'auteur

Allan Blanvillain

L’homme à tout faire du site chargé de veiller à ce que l’info ne soit jamais trop longue et n’hésitant pas à priver les coupables de desserts. Car comme dirait Chuck Norris : un grand pouvoir implique de grandes responsabilités.

Réagissez !