[Critique Blu-Ray] The Patrol : guerre psychologique

0
Share Button

The Patrol incarne parfaitement son sujet, à savoir une patrouille militaire anglaise pleine de bonnes intentions pour l’honneur de l’Union Jack, mais obligée de faire avec des soldats inexpérimentés complètement perdus et avec un matos de troisième main.

Pas faute pourtant de le voir essayer de proposer du neuf dans le lot de films de guerre bas budget sans âme dont le direct-to-vidéo nous abreuve. Le scénario ne s’attardant pas sur l’ennemi – par ailleurs totalement invisible – ni sur les affrontements, mais sur l’état psychologique de cette compagnie que la perte d’un membre va complètement chambouler. Voici un autre visage du conflit où les soldats ne sont pas systématiquement des toutous obéissants et restent avant tout des hommes.

Une excellente idée sabordée par le réalisateur Tom Petch, ancien militaire dont la reconversion tient davantage de l’accident que du talent. Sa mise en scène fade empêche toute empathie pour ses personnages. Pour sa défense, la faiblesse du casting ne l’aide pas beaucoup, les acteurs s’étant tellement imprégnés de leurs rôles qu’ils se demandent eux-aussi ce qu’ils font sur le plateau à l’image de Nicholas « je ne suis pas Idris Elba mais je fais comme si » Beveney.

The Patrol sort le 19 août 2015 en vidéo

(Visited 1 times, 1 visits today)

Avis

5.5 De l'idée, mais sans plus

On passera gentiment sur la jaquette qui fait le plein de belles phrases sur le film (mais est-ce le même ?) pour nous focaliser sur le contenu de la galette. Niveau image et son, le rendu blu-ray fait son jop, peut-être trop. La qualité y est, mais du coup elle a tendance à faire ressortir la pauvreté de la mise en scène et l'absence de bande-son. La définition est belle, dommage que la caméra ne lui rend pas hommage.

Pour les bonus, on a droit à un making-of d'une bonne demi-heure où le réalisateur et le casting parlent de leur expérience sur le film. Si la volonté de l'ex-militaire est louable et se montre bien retranscrite à l'écran, on a du mal à être convaincu par la sincérité des acteurs surtout après avoir vu leur "implication" pendant 1h30. On a l'impression de voir une interview à deux visages entre ceux qui croient au projet, et les autres...

  • Le Film 5
  • Bande-son 6
  • Image 7
  • Bonus 4
  • Votre avis (0 Vote) 0
Partagez

À propos de l'auteur

Allan Blanvillain

L’homme à tout faire du site chargé de veiller à ce que l’info ne soit jamais trop longue et n’hésitant pas à priver les coupables de desserts. Car comme dirait Chuck Norris : un grand pouvoir implique de grandes responsabilités.

Réagissez !