[Critique Blu-Ray] Ted 2 : Toy Story pour adultes

0
Share Button

« Ton ami c’est moi. Tu sais, je suis ton ami »… pardon, trompé de film. Ou finalement pas tant que cela tant Ted 2 pourrait se comparer à un Toy Story 36 : difficile de quitter ses jouets tant qu’on a encore de l’imagination. Et il faut admettre que Seth MacFarlane semble ne pas en manquer lorsqu’il s’agit de son ours en peluche.

Ted 2 n’a aucun autre intérêt que de nous faire rire une nouvelle fois avec tout ce qui traverse l’esprit de ses auteurs, de l’absurdité la plus totale à une scène « d’improvisation » qui sera difficile d’égaler. L’intérêt n’est plus la peluche parlante mais définitivement sa verve inimitable, égratignant la bienséance sans aucune lassitude.

Un brin trop long, un poil moins imaginatif, le long-métrage comporte autant de défauts qu’il ne montre de qualités, la faute à un réalisateur dont l’âme d’enfant prend définitivement pas sur l’adulte. Celui préférant s’amuser avec ses personnages quitte à recréer des souvenirs que de s’appliquer à donner de l’élan à son film. En espérant qu’il se rattrape sur Ted 3, hypothétique projet presque inévitable à voir le bonhomme.

Ted 2 sort en vidéo le 8 décembre 2015

(Visited 1 times, 1 visits today)

Avis

7.5 Drôlatique

C'est devenu un marronnier qu'on aime rappeler : les galettes d'Universal propose certes un menu un brin dépassé, mais avec du contenu toujours au rendez-vous. Il n'y a qu'à voir ce Blu-ray de Ted 2 et ses sept bonus sans compter les commentaires du réalisateur et des producteurs pendant le film.

On y retrouve donc un bêtisier, l'interview des acteurs, la création du comic-con, les différents caméos, la mise en scène du générique d'introduction ou celle des cascades en voitures. Si scènes coupées il y an (et c'est tant mieux), on regrette que certaines manquent à l'appel comme nous le prouve le visionnage du reste des suppléments. De même, petit regret du côté de leur division marquée, donnant lieu à de nombreuses featurettes de 2-3 minutes là où une seule vidéo de 10 aurait parfois suffit.

  • Le Film 7
  • Bande-son 8
  • Image 8
  • Bonus 7
  • Votre avis (0 Vote) 0
Partagez

À propos de l'auteur

Allan Blanvillain

L’homme à tout faire du site chargé de veiller à ce que l’info ne soit jamais trop longue et n’hésitant pas à priver les coupables de desserts. Car comme dirait Chuck Norris : un grand pouvoir implique de grandes responsabilités.

Réagissez !