[Critique Blu-Ray] Saint Amour, et la tendresse bordel !

0
Share Button

Voilà quelques années que le duo Kervern / Delépine creuse un sillon unique dans le cinéma français. Leur filmographie souffle un vent de liberté empreint d’une fragile sincérité. Saint-Amour vient la travailler dans ses deux retranchements : l’humour et l’émotion. Pour y parvenir, le film suit le parcours d’un paysan, de son fils et d’un chauffeur de taxi sur une route des vins colorée.

Une drôlerie du terroir qui parle vrai. Disons-le simplement : Saint-Amour est un film drôle. L’humour des deux auteurs repose désormais moins sur une science du malaise que sur des virages inattendus, rafraichissants. Même moqueur, le film ne se départit jamais d’une réelle tendresse, dont on peut rire sans crainte. Rien que pour le monologue hommage à la cuite, Saint-Amour est immanquable.

Une tendresse qui touche en plein coeur. La force de Saint-Amour se révèle dans les relations entre les personnages. L’émotion nait au détour d’un regard ou d’un geste mal amené. Il fallait bien deux monstres sacrés, Depardieu et Poelvoorde, pour donner à voir pareille sincérité. Avec Vincent Lacoste en sus, un trio d’exception nait et nous rappelle les meilleures heures d’un cinéma français de la dilettante, si proche de la vie.

Saint-Amour est disponible en Blu-Ray, DVD et VOD. Si vous ne me croyez pas, allez donc zieutez l’avis à la sortie cinéma du sieur Diolez. 

(Visited 19 times, 1 visits today)

Avis

8.9 Immanquable

Même si ils s’en défendent, Gustave Kerven et Benoit Delépine sont doués d’un réel sens de l’image. Ils donnent une couleur à leurs œuvres qu’il n’est pas toujours aisé pour le support de retranscrire (granulosité et contrastes prononcés en tête). Pourtant, le Blu-Ray s’en tire ici à merveille, proposant un transfert sans défauts avec une facilité déconcertante. Pas en reste, la partie sonore est parfaitement audible et ronde à souhait.

Ce sont pourtant les bonus qui rendent cette édition indispensable, pour peu que vous soyez sensible au cinéma du duo. Pièce maîtresse de ce Blu-Ray, « Echappées Belles » est une tranche de vie au plus près du cinéma de Kervern-Delépine, généreuse de presque une heure de reportage. Sans ajout superficiel, le documentaire radiographie ce qui fait le cœur des œuvres du duo, alors que ce dernier se confie sur ses obsessions et ses envies. La caméra reste distante, simplement fixe et offre de nombreux extraits de toutes les œuvres précédentes, d’Aaltra au Grand Soir. Les comédiens ont aussi leur mot à dire, que cela soit en interview classique ou au cœur de l’intimité du tournage. Un doc indispensable et précieux donc.

Mais ce n’est pas tout ! Une interview revient plus particulièrement sur les origines de Saint-Amour. Là aussi, la simplicité humaine et la pudique générosité des deux auteurs font des merveilles. Comme à leur habitude, ils glissent dans la galette un module inexplicable, où le trio d’acteurs au cœur du film entonne ensemble une chanson sur… les acteurs. Deux minutes d’étrangeté qui n’égaleront jamais l’hilarant bonus de Near Death Experience. Enfin, comme d’hab’, reste la bande-annonce.

  • Film 8.5
  • Image 9
  • Son 9
  • Bonus 9
  • Votre avis (1 Vote) 7.6
Partagez

À propos de l'auteur

Emyr Phœnix

Shooté au cinéma depuis son plus jeune âge, c’est avec une insatiable curiosité qu’il guette le prochain rubis filmique susceptible d’être révélé. Même si ça ressemble à une aiguille dans une botte de foin.

Réagissez !