[Critique Blu-ray] Le Monstre de Londres, la malédiction des botanistes

0
Share Button

Après She-wolf of London, on continue notre voyage dans le temps à la découverte des créatures des studios Universal. Le Monstre de Londres est un film de Stuart Walker à propos d’un botaniste qui découvre une plante aux propriétés étonnantes, mais qui se fait mordre par un loup-garou à la même occasion… Je vous laisse prédire le problème à son retour dans la capitale du Royaume-Unis.

C’est un film très court (1h15), car en 1935, on se trouve à l’époque des doubles programmes dans les cinémas. Comme pour She-wolf, cela demande un travail supplémentaire pour exprimer par l’image. Ce temps limité donne une véritable force au récit qui va à l’essentiel.

De plus, l’expressionnisme dans le traitement de la lumière et des cadres est particulièrement intéressant. Entre autres, la première scène de transformation en loup-garou se révèle une belle prouesse visuelle – un travelling découpé en trois coupes quasi-invisibles pour montrer les changements – et les gros plans sur le visage du loup-garou sont superbes d’expressivité. Un petit joyau de la série B comme on les aime !

Le Monstre de Londres sort en DVD/Blu-ray le 27 avril 2016.

(Visited 5 times, 1 visits today)

Avis

7.8 À découvrir !

Il est toujours plaisant de découvrir des films des années 30 avec cette qualité d'image - en Blu-ray qui plus est !

Pour accompagner cette édition de Elephant films des productions Universal, on retrouve les deux présentations de Jean-Pierre Dionnet (comme dans She-wolf of London), l'une sur le loup-garou et l'autre sur Le monstre de Londres. Elle durent chacune environ dix minutes et valent le coup d’œil !

  • Film 7
  • Image 8
  • Son 8
  • Bonus 8
  • Votre avis (0 Vote) 0
Partagez

À propos de l'auteur

Nicolas Diolez

Rédacteur à la recherche de la moindre trace de génie sur pellicule et qui vit selon un axiome très précis : « un jour sans critiquer Michael Bay est un mauvais jour, mais un jour sans encenser Martin Scorsese en est un bien pire. »

Réagissez !