[Critique Blu-ray] Gods of Egypt : le bon nanar qui tache ?

2
Share Button

On entame Gods of Egypt avec cette idée que sans alcool (et autres substances), la fête ne sera pas plus folle. Précédé d’une sinistre réputation, le film d’Alex Proyas est l’un de ses nanars numériques qui vaut le coup d’être vu, même si ce n’est pas pour les bonnes raisons…

Généreux dans ses idées. Le film n’est pas bon, ça c’est une évidence. Mais rendons à Proyas ce qui n’appartient qu’à lui (et heureusement), Gods of Egypt fait preuve d’une incroyable générosité dans son traitement, à la fois scénique et narratif. Loin de ne rien offrir, il propose trop ! Qu’il s’agisse d’une mise en scène pensée pour la 3D à des voyages dans l’espace jusqu’à un improbable monologue sur la salade (!), le réalisateur pousse le délire et l’assume jusqu’au bout ! De quoi provoquer des barres de rire lors d’un samedi soir déjà bien entamé avec les potes.

D’une laideur exemplaire. Dans son déluge numérique (aucun plan ne semble être tourné sans fond vert), Gods of Egypt ressemble davantage à une mauvaise cinématique d’un jeu daté qu’à un blockbuster digne de ce nom. C’est incroyablement moche, complètement kitsch et le jeu des acteurs d’un ridicule profond. Sans parler de l’obsession de Proyas pour les trucs qui tournent…

Gods of Egypt sort le 17 août 2016 en vidéo.

Pour aller + loin

(Visited 165 times, 7 visits today)

Avis

7.3 Ne pas regarder sobre

On se moque on se moque, mais le blu-ray de Gods of Egypt vaut son pesant de cacahouètes (même sans option chapitrage) ! Déjà parce que la bande-sonore se présente en 7.1, en VO ou VF, excusez du peu ! Ensuite, niveau image, si on se rend bien compte du ridicule des effets-spéciaux, c'est surtout grâce à la qualité de la HD qui, paradoxalement, aura tendance à desservir le film, même si elle sauve quelques scènes.

Pour les suppléments, là encore on voit les choses en grand du côté de M6 Vidéo avec pas moins de neuf bonus soit plus d'une heure au programme. Outre la bande-annonce (pas nécessaire mais bon), on a le droit à un making-of sur le tournage d'une dizaine de minutes (histoire de se rendre compte qu'il y avait quand même de vrais décors dans le lot, bravo !), puis une featurette sur l'expérience des comédiens, une sur le maquillage et les costumes, les lieux de tournage (alerte spoiler : l'Australie, pas l'Egypte), les cascades et enfin les effets spéciaux. Enfin, deux scènes coupées façon story-board animé viennent de compléter une galette ma foi bien fournie !

  • Le film 3.5
  • Bande-son 9
  • Image 9
  • Bonus 7.5
  • Votre avis (3 Vote) 5.3
Partagez

À propos de l'auteur

Allan Blanvillain

L’homme à tout faire du site chargé de veiller à ce que l’info ne soit jamais trop longue et n’hésitant pas à priver les coupables de desserts. Car comme dirait Chuck Norris : un grand pouvoir implique de grandes responsabilités.

2 commentaires

  1. Allan Blanvillain
    Allan Blanvillain le à

    Mais tout à fait ! On s’est mélangé les pinceaux avec la sortie en salles. Merci 🙂

Réagissez !