[Critique] Blair Witch : la suite dispensable ?

0
Share Button

Blair Witch est la suite directe du Projet Blair Witch, le film d’horreur culte de 1999. Avec Adam Wingard, le réalisateur du très apprécié The Guest, aux commandes, on partait enthousiaste et puis…

Blair Witch 2.0. Un campement, des pierres, des bruits, une maison et des gros plans sur des narines…oui, mais filmé avec un drone ! Contrairement à leurs aînés, nos campeurs sont mieux préparés pour affronter le calvaire de la forêt de Blair. Youtube, drones et GPS s’incrustent dans leur périple histoire de donner une touche contemporaine à la chose. En cours de route, un des étudiants a dû balancer le scénario « encombrant et inutile » dans la rivière. Cela expliquerait les protagonistes creux, principales victimes de dialogues risibles (même en VO).

Found Footage plus sexy et stylisé. La question de la frontière entre la fiction et la réalité ne se pose plus pour cette nouvelle version. Désireux de ne pas délivrer un travail de tâcheron, le réalisateur a préféré expérimenter les nouvelles techniques de mise en scène offertes par son matériel high-tech. D’autant que le cinéaste n’en oublie pas de discourir sur les limites de ce dernier, particulièrement dans des dures conditions.

Blair Witch sort le 21 septembre 2016.

Retrouvez Blair Witch et nos critiques du Festival européen du film fantastique de Strasbourg 2016

(Visited 130 times, 2 visits today)

Avis

6 Plaisant mais dispensable
  • Votre avis (0 Vote) 0
Partagez

À propos de l'auteur

Réagissez !