[Critique] Blacklist S04 E01 : je t’aime, moi non plus

0
Share Button

Déjà trois saisons que le criminel Raymond Reddington fait trembler la NBC avec Blacklist. Et son jeu du chat et de la souris avec Elizabeth Keen finit par agacer les téléspectateurs les plus fidèles.

Nos attentes. La troisième saison de la série se terminait sur de nombreux rebondissements qui auraient pu amener le show à se renouveler et à enfin dévoiler la vérité sur les relations entre les deux protagonistes. On aurait donc pu s’attendre à des révélations par milliers et une réconciliation entre Reddington et Keen, enfin. On aurait également aimé l’apparition de nouveaux personnages, moins grossiers que celui de Susan Hargrave la saison précédente, sorte de Raymond au féminin.

Et la réalité ? Malheureusement, Blacklist tourne en rond, et les mêmes intrigues reviennent en boucle à chaque épisode. En clair : Keen disparaît, Reddington fait appel à ses amis du crime pour la retrouver, elle lui en veut, finit par le pardonner et ainsi de suite. Un brin de nouveauté dans la construction n’aurait donc pas été de refus. Et en plus, les « méchants » sont toujours aussi peu crédibles.

A noter que Blacklist pourrait trouver une seconde jeunesse dans son spin-off, Redemption, prévu pour le début de l’année 2017, et centré sur le personnage de Tom Keen.

Blacklist est à suivre tous les jeudis sur la chaîne américaine NBC.

Article écrit par Salammbô Marie.

(Visited 19 times, 1 visits today)

Avis

5 Besoin de renouveau
  • Votre avis (0 Vote) 0
Partagez

À propos de l'auteur

Réagissez !