[Critique] Black Power Mixtape, fight the power!

0
Share Button

Avant le nécessaire Concerning Violence, Göran Olsson interrogeait déjà les fondements de la pensée révolutionnaire noire au travers de Black Power Mixtape. Le cinéaste suédois observe une période très précise de l’Amérique (1967-1975) au travers d’images d’archives de son pays. Pourquoi ? Parce que celles-ci lui permettent d’aborder de front les injustices brûlantes d’une communauté maltraitée.

Sa science du montage laissent deviner un regard à la fois sans compromis et ouvert au débat sur les questions raciales d’une époque mouvementée. L’intelligence d’Olsson est d’épouser le versant de ceux qui se sont montrés désireux d’organiser une révolution en leur laissant 40 ans après la parole. Il n’y a donc pas un discours didactique mais un ensemble de pensées qui dessinent progressivement une nouvelle Histoire.

On pourrait reprocher au documentariste de ne pas dessiner assez de contrastes et d’incarner trop fortement le martyr de la communauté noire. Ce serait pourtant nier la force unique d’une œuvre qui ne se cache derrière aucun apprêt et n’a aucunement peur de mettre en joue les véritables coupables. On en ressort tourneboulé, songeant à l’état actuel d’une communauté proche de l’ébullition.

Black Power Mixtape est disponible en DVD.

(Visited 6 times, 1 visits today)

Avis

8.5 Nécessaire
  • Votre avis (0 Vote) 0
Partagez

À propos de l'auteur

Emyr Phœnix

Shooté au cinéma depuis son plus jeune âge, c’est avec une insatiable curiosité qu’il guette le prochain rubis filmique susceptible d’être révélé. Même si ça ressemble à une aiguille dans une botte de foin.

Réagissez !