[Critique] Being Good, c’est excellent !

0
Share Button

Il s’agit de LA petite pépite de la sélection. Au cœur de ce Festival International du Cinéma d’Asie, le Japon est incontestablement notre plus belle destination grâce à la présence de Being Good. En cela, nous espérons grandement voir ce film à l’affiche de tous les cinémas d’art et d’essai en France.

Un jeune professeur confronté à des jeunes élèves difficiles, une mère levant sans cesse la main sur sa fille et une vieille dame se prenant d’affection pour un petit garçon autiste, le réalisateur O Mipo dévoile trois tableaux intimistes autour du thème de l’éducation dans plusieurs environnements anxiogènes. Égoïstement, nous pensons à ces héros Truffaldiens (en particulier dans L’Argent de Poche), avec tout ce qu’ils possèdent de noble et de vil. O Mipo prend également les spectateurs à témoin. Impuissants sur notre siège, incapables d’interagir, nous nous laissons prendre par la force dramatique du film. En outre, la mise en scène (assez pudique) est valorisée par une belle photographie. Côté casting, les acteurs-enfants -qui n’ont pas été maltraités pendant le tournage- sont tous étonnants.

La date de sortie française de Being Good est encore inconnue. Si le film est annoncé, nous serons les premiers à vous tenir au courant !

Retrouvez notre vidéo consacrée au Festival :

(Visited 9 times, 1 visits today)

Avis

9 Excellent
  • Votre avis (0 Vote) 0
Partagez

À propos de l'auteur

Réagissez !