[Critique] Avant le déluge, le bout de l’iceberg

0
Share Button

Découvrez enfin Avant le Déluge, le film-documentaire qui se cachait derrière le discours de Leonardo DiCaprio à l’ONU aux Oscars 2016 !

Leonardo DiCaprio, l’engagé.Dernièrement nous assistons à une nouvelle prise en main de la part d’une jeune génération dynamique et déterminée à « faire bouger les choses ». Si Demain, le film-documentaire de Cyril Dion et de Mélanie Laurent, est devenu un phénomène en quelques mois, nous sommes moins optimistes sur la réception de Avant le Déluge (version intégrale disponible ici) auprès du public et des critiques.

Demain ? Il n’y aura peut-être pas de demain. Avant le Déluge de Fisher Stevens délivre un message alarmant, pessimiste sur le changement climatique, qui a cependant le mérite de nous épargner une galerie de sourires type « fresque géante commandée pour l’Unesco ». Nous suivons un Léo barbu, romantique, arborant un look de grizzli propret, dans son périple à travers le monde. Ses « awesome » et ses « amazing » nous fatiguent rapidement, laissant peu de places à ses interlocuteurs. Le climato-sceptique ne sera pas davantage convaincu, le spécialiste n’apprendre rien de nouveau, et le spectateur lamda sera distrait par la présence de personnalités plus ou moins sexys : Barack Obama, le Pape François ou encore Laurent Fabius.

Avant le Déluge est à voir en intégralité jusqu’au 6 novembre 2016.

(Visited 235 times, 9 visits today)

Avis

5.0 Bien produit
  • Votre avis (0 Vote) 0
Partagez

À propos de l'auteur

Réagissez !