[Critique] Arrow S04 : flèche en demi-teinte !

0
Share Button

Avec sa nouvelle trombine, cette saison 4 d’ Arrow laissait présager un embourbement scénaristique qui tend à se vérifier, tout en nous offrant de nouvelles choses.

Green Arrow, entouré de sa team, combat le démoniaque Damien Darhk, tout en poursuivant ses aléas émotionnels smallvilliens et sa campagne électorale.

Comme à chaque fois, le show central super-héroïque de CW nous offre une première partie de saison bouclée qui s’efface peu à peu pour nous offrir un feuilleton répétitif. Encore une fois nos protagonistes se battent contre un ennemi intouchable en se payant une infinité de sbires chorégraphiques avant d’atteindre le méchant pourtant bien malin. Encore une fois le relationnel est navrant, refaisant le coup de la taupe passée inaperçue, développant des amourettes de lycéens et un apitoiement exaspérant.

Cependant la série trouve sa justesse dans cette répétition, collant parfaitement à l’image originelle des comics, mais aussi dans sa noirceur. Alors oui, avec l’âge et les responsabilités Arrow s’essouffle mais parvient paradoxalement à trouver son propre ton en demi-teinte. Une flèche entre deux cordes.

(Visited 8 times, 1 visits today)

Avis

6 paradoxal
  • Votre avis (1 Vote) 9.3
Partagez

À propos de l'auteur

Entre deux passages sur le billard pour ressembler à l’arme X, ce créateur marginal allie réalisation, illustration et graphisme à l’écriture pour s’évader vers une galaxie lointaine. À l’affut de toute image mouvante, sa passion pour le cinéma et les séries ne s’estompe que pour fragguer quelques noobs.

Réagissez !