[Critique] Amy, pop-culture tragique

0
Share Button

Certes, Asif Kapadia est le célébré réalisateur de Senna, documentaire intimiste sur la personnalité du célèbre champion du monde Ayrton Senna. Pourtant, on pouvait craindre tout du projet de documentaire dédié à Amy Winehouse, poétesse géniale et icône de la vulgarité trash et décadente.

Courageux, Kapadia part à la recherche active de ceux qui ont connu la star déchue depuis ses tous débuts et leur donne tribune sur un visuel uniquement composé d’archives composites. En une bonne première partie, Kapadia redonne heureusement ses lettres de noblesse à une artiste talentueuse et passionnée à la voix absolument unique.

C’est alors qu’en un virage redouté, le documentariste radiographie le nerf d’un scandale mal connu de tous fait de drogue et d’une passion dévorante. Même traversé par une lourde partition musicale et des effets de manche inutiles, Amy a une brillante idée qui fait tout le sel de cet original objet d’enquête: donner une parole libre à ceux qui sont les premiers responsables de son suicide.

Amy sort le 8 juillet 2015 dans les salles françaises en parallèle de sa diffusion aux séances de minuit cannoises.

(Visited 3 times, 1 visits today)

Avis

7.5 Pas mal du tout
  • Votre avis (0 Vote) 0
Partagez

À propos de l'auteur

Emyr Phœnix

Shooté au cinéma depuis son plus jeune âge, c’est avec une insatiable curiosité qu’il guette le prochain rubis filmique susceptible d’être révélé. Même si ça ressemble à une aiguille dans une botte de foin.

Réagissez !