[Critique] AHS – Murder House: Rosemary version Murphy

0
Share Button

Après la chirurgie esthétique et le chant, Ryan Murphy et Brad Falchuck plongent dans l’épouvante avec American Horror Story – Murder House. La 1ère saison de leur anthologie s’avère une assez bonne surprise.

Pourtant sur le fond, rien d’originale bien au contraire. Pour cette première saison, Ryan Murphy se contente de réécrire à sa façon la célèbre histoire de Rosemary’s Baby. Cette fois, les disciples de Satan sont remplacés par d’anciens locataires assez envahissants. A cela, il ajoute tout ce qui a été fait dans des films d’horreurs auparavant – qu’il appelle des hommages. Mais certains sont tellement grossiers qu’ils sentent plus la simple copie faute d’idées.

L’intrigue s’en sort pourtant malgré tout assez bien et arrive même parfois à nous faire peur. Ce mélange devient savoureux grâce à l’excellent casting mené par une Jessica Lange somptueuse. L’actrice, oubliée au cinéma, renait de ses cendres dans un rôle sur mesure. Les guests stars ne sont pas laissés pour compte avec entre autres Joshua Malina, Zachary Quinto ou encore Mena Suvari tous plus sombres les uns que les autres.

American Horror Story : Murder House est un petit plaisir coupable qui se laisse regarder pour frissonner un peu.

(Visited 27 times, 2 visits today)

Avis

6.5 plutôt bien
  • Votre avis (1 Vote) 10
Partagez

À propos de l'auteur

Elodie Suzanna

Sheldon Cooper d’ITC autant barrée que mordue de SF, conçue comme un patchwork de la culture anglo-saxonne avec un grand faible pour l’inconnu et les projets indépendants. Véritable disciple de la grande Daria Morgendorffer.

Réagissez !