[Critique] A War : humaniser l’inhumain

0
Share Button

A War, nommé à l’Oscar du meilleur film étranger, surprend de réalisme mais surtout d’humanité.

Sur le fond A War est d’une intelligence rare, proposant à son spectateur de se questionner par lui-même sur une situation à la morale qui pourrait paraître douteuse. Le réalisateur réussit pourtant à ne pencher ni vers le côté pro-armée ni vers le côté pro-justice, restant impartial dans une situation où ce n’est pas cette vérité qu’il recherche. Car au-delà de la guerre, le film se focalise sur l’humain. Qu’il soit pris dans les combats ou resté au pays, sa vie, sa manière de penser et de réagir sont directement impactés par cette activité purement humaine.

Et par-delà un jugement sur la guerre qu’il ne se permet pas, le film réussit à mettre en lumière ses conséquences qu’elles soient vitales, familiales, émotionnelles ou juridiques. Comprendre au lieu de juger.

Sur la forme, A War n’est pas en reste. La réalisation est tout aussi haletante dans la première partie du film qu’elle est sobre dans la seconde. La tension et l’émotion se partageant habilement l’écran et servant de moteur à cette histoire qui pose beaucoup de bonnes questions.

A War sort en salles 1er juin 2016.

(Visited 2 times, 1 visits today)

Avis

8.5 Nécessaire
  • Votre avis (0 Vote) 0
Partagez

À propos de l'auteur

Morgane

Petit koala accro aux sorties et aux découvertes culturelles (autant qu'aux feuilles d'eucalyptus et au chocolat). Malgré mon amour incontesté pour le sommeil (normal pour un koala) je reste toujours à l'affût du prochain événement à vous proposer.

Réagissez !