[Critique] 6 Years : point de rupture

0
Share Button

Pour être tout à fait franc, votre humble rédacteur a eu une réaction particulièrement allergique au dernier film vu du Champs-Élysées Film Festival 2015. Fatigue ou tout simplement mauvais film ? Un peu des deux.

L’histoire de 6 Years tourne autour d’un (très) jeune couple ensemble depuis (très) longtemps. On commence le film à un stade critique de leur relation où les tentations extérieures et les possibilités de carrière viennent semer la zizanie dans leur couple idéal. Le film s’apparente à une quête initiatique, le fameux rituel du passage de l’enfance à l’âge adulte.

Tout s’écroule rapidement à coups d’incohérences scénaristiques : une amie autoriserait un inconnu de rester dormir dans la maison de l’héroïne (ivre et à moitié inconsciente) tandis que celle-ci repart à une soirée ? Les plus gros défauts proviennent de ces étrangetés dans le récit, ainsi que de la tendance de la réalisatrice à forcer sur l’aspect mélodramatique, ce qui nuit à la volonté de réalisme du film. Malgré de bons acteurs (Taissa Farmiga et Ben Rosenfield), le film n’en demeure pas moins un échec.

6 Years a été diffusé en compétition au Champs-Élysées Film Festival 2015.

(Visited 1 times, 1 visits today)

Avis

3,5 Raté
  • Votre avis (0 Vote) 0
Partagez

À propos de l'auteur

Nicolas Diolez

Rédacteur à la recherche de la moindre trace de génie sur pellicule et qui vit selon un axiome très précis : « un jour sans critiquer Michael Bay est un mauvais jour, mais un jour sans encenser Martin Scorsese en est un bien pire. »

Réagissez !