[Critique] 10 Cloverfield Lane : changement d’adresse

0
Share Button

Apparition surprise de ce début d’année, 10 Cloverfield Lane ressemble moins à une suite de Cloverfield qu’un regard neuf au sein d’un univers partagé.

Exit l’action et le spectaculaire, le long-métrage de Dan Trachtenberg privilégie la psychologie, posant ses propres bases une par une. Au cours d’une première partie intelligente, sorte de mélange savoureux entre thriller mystérieux qui tend vers la SF et huis-clos anxiogène sous tension permanente, le malaise s’instille et le trio d’acteurs impressionne. Mary Elizabeth Winstead trouve ici son meilleur rôle et John Goodman surprend, naviguant entre vulnérabilité et accès de colère folle. Sans oublier l’ambiance sonore, d’une efficacité redoutable.

La déception vient avec le dernier acte, faisant fi de toute subtilité pour tenter de renouer avec son aîné, comme s’il s’agissait là d’un oubli de dernière minute. Intention maladroite et inutile qui semble avoir définitivement poser ses valises en ce lieu. Moins percutant que le premier opus, 10 Cloverfield Lane n’en reste pas moins davantage abouti et mieux écrit. Une réussite qui devrait accoucher d’un troisième volet, espérons le tout aussi surprenant.

10 Cloverfield Lane sort le 16 mars 2016 dans les salles.

(Visited 3 times, 1 visits today)

Avis

7.5 Surprenant
  • Votre avis (1 Vote) 5
Partagez

À propos de l'auteur

Morgane

Petit koala accro aux sorties et aux découvertes culturelles (autant qu'aux feuilles d'eucalyptus et au chocolat). Malgré mon amour incontesté pour le sommeil (normal pour un koala) je reste toujours à l'affût du prochain événement à vous proposer.

Réagissez !