Champs-Élysées Film Festival : bilan d’une programmation hétéroclite

0
Share Button

Du 10 au 16 juin, la plus belle avenue du monde faisait son cinéma pour la quatrième année consécutive. Près de 22 000 spectateurs se sont rendus au Champs-Élysées Film Festival à fin d’y découvrir des perles d’hier et peut-être les futurs succès de demain sur grand écran sous la présidence de Jeremy Irons et Emilie Dequenne. La Master Class de l’acteur américain fut d’ailleurs l’un de nos grands moments du Festival.

Qui dit sélection dit compétition et le Prix du Public du long-métrage américain est revenu à The Road Within de Gren Wells. Un choix presque évident, même si Applesauce pouvait largement lui voler la vedette.

Car des bonnes surprises il y en a eu en pagaille lors de cette compétition. Notamment de la part des documentaires Cartel Land et Welcome to Leith. À contrario, nous avons vu aussi le pire à l’image de Nasty Baby et Stinking Heaven. L’indépendant n’offre pas toujours le meilleur…

Outre une flopée d’avant-premières, avec l’exemple de The Guard, Une Mère ou La Volante, le CEFF a permis de redécouvrir des œuvres cultes au cinéma et quel bonheur ce RoboCop ! Mais on a raté la Nuit Friedkin et cela, on ne s’en remet toujours pas…

Retrouvez tous nos articles du Champs-Élysées Film Festival ici.

(Visited 1 times, 1 visits today)
Partagez

À propos de l'auteur

Allan Blanvillain

L’homme à tout faire du site chargé de veiller à ce que l’info ne soit jamais trop longue et n’hésitant pas à priver les coupables de desserts. Car comme dirait Chuck Norris : un grand pouvoir implique de grandes responsabilités.

Réagissez !