[Cannes 2016] La journée de l’accrédité avant sa transformation en vampire (jour 8)

0
Share Button

Après une bonne nuit de sommeil (le vin étant un parfait somnifère), on s’est réveillé avec la même conviction d’être prêt pour la nouvelle journée que Nicolas Sarkozy se sent prédestiné à être de nouveau Président.  La motivation est là, mais en fait on est totalement à la ramasse.

Heureusement que le premier film, Baccalauréat, était une belle découverte malgré quelques soucis scénaristiques. Ensuite, vu qu’hier on avait loupé le long-métrage des frères Dardenne, on l’a rattrapé à la séance du lendemain – ultime recours de l’accrédité pour voir un film – et on regrette presque de l’avoir fait. On est déçu par La fille inconnue qui est ni bon, ni mauvais, ce qui est en soi un bel échec pour des cinéastes avec un tel talent.

Ce soir, on prédit un combat féroce pour obtenir une entrée au film de Nicolas Winding Refn, The Neon Demon. On dit au revoir à la séance de 19h et on affûte notre lame pour abattre quelques dizaines d’accrédités roses afin de faire de la place, car ils piquent nos sièges en priorité. Que ce soit dans le film de vampire de Refn ou dans la réalité, le sang va couler cette nuit.

P. S. : c’est officiel, on a enfin trouvé un endroit où les sandwichs sont à des prix raisonnables. Il y a encore quelques temps, on croyait que c’était une légende. Ne comptez pas sur moi pour vous en révéler l’emplacement… Mon précieux… Mon préééécieux…

(Visited 8 times, 1 visits today)
Partagez

À propos de l'auteur

Nicolas Diolez

Rédacteur à la recherche de la moindre trace de génie sur pellicule et qui vit selon un axiome très précis : « un jour sans critiquer Michael Bay est un mauvais jour, mais un jour sans encenser Martin Scorsese en est un bien pire. »

Réagissez !