[Cannes 2016] La journée cinéphile et gastronomique de l’accrédité (jour 7)

0
Share Button

Le manque de sommeil est sorti grand vainqueur d’un combat l’opposant à une alarme trop faible et peu insistante. Comme on aime beaucoup les Dardenne, on contre-attaquera jeudi avec la séance du lendemain. On ne nous abat pas si facilement.

En fin de matinée, on a quitté le lit pour aller à une conférence sur la plage Gray d’Albion Barrière à propos d’un concept encore récent de service VOD : la Cinetek. Cela a pour but de rendre accessible les grands classiques du cinéma en ligne, le tout soutenu par de très nombreux cinéastes tels Costa Gavras ou James Gray. De plus, on a vu l’immense William Friedkin en train de discuter passionnément avec Bertrand Tavernier. Une chose tout à fait banale à Cannes, mais qui fait toujours son effet.

Après la séance du très beau After the Storm de Kore-eda, on a retrouvé Friedkin à sa Master class (il nous suit !). Pour ceux qui n’ont jamais eu la chance de voir en vrai le réalisateur de French Connection, il faut imaginer un homme avec un sens de l’humour implacable et une intelligence folle. Pour du bon divertissement, appelez William Friedkin qui illuminera vos soirées mieux qu’un Captain America 13.

Enfin, on avait le choix entre le film de Xavier Dolan et un diner cuisiné par un chef étoilé sur la plage Nespresso… Eh bien, l’esprit du cinéphile a vite disparu devant l’appel de l’estomac et des papilles gustatives. Le repas préparé par Cédric Béchade était superbe. Après une semaine de malbouffe, notre corps nous remercie.

(Visited 5 times, 1 visits today)
Partagez

À propos de l'auteur

Nicolas Diolez

Rédacteur à la recherche de la moindre trace de génie sur pellicule et qui vit selon un axiome très précis : « un jour sans critiquer Michael Bay est un mauvais jour, mais un jour sans encenser Martin Scorsese en est un bien pire. »

Réagissez !