[Cannes 2016] La journée de l’accrédité en compagnie d’Almodóvar et de Mortensen (jour 6)

0
Share Button

Il y a trois ans, on avait été déçu par Les Amants passagers d’Almodóvar. Avec Julieta, il fait un très beau retour à un genre qu’il affectionne : le drame avec un personnage féminin fort. À défaut d’être original, on en est satisfait.

On a voulu enchaîner avec Aquarius, autre long-métrage en compétition, mais les aléas de Cannes et de ses files d’attente ont encore eu raison de nous. Face à ce problème, on avait le choix entre aller à la plage ou aller à la plage. On a pris notre décision en connaissance de cause.

En début d’après-midi, la raison a fini par nous détacher du sable et on a été voir Captain Fantastic avec l’incroyable Viggo Mortensen. Pour la première fois après 300 contrôles de sac (minimum), on nous a demandé de mettre notre appareil photo au vestiaire avant d’entrer dans la salle. Fort utile quand tout le monde possède un smartphone capable de prendre des vidéos Full HD. Peut-être, ont-ils peur qu’un pistolet soit caché dans l’objectif comme dans un James Bond ?

Enfin, on tient à signaler qu’on entend de drôles de choses en attendant les séances. Entre autres, une personne qui se plaignait d’un problème de raccord : la taille du pénis d’un personnage avait changé entre deux plans… Intrigant.

(Visited 3 times, 1 visits today)
Partagez

À propos de l'auteur

Nicolas Diolez

Rédacteur à la recherche de la moindre trace de génie sur pellicule et qui vit selon un axiome très précis : « un jour sans critiquer Michael Bay est un mauvais jour, mais un jour sans encenser Martin Scorsese en est un bien pire. »

Réagissez !