[Cannes 2016] la journée de l’accrédité, du cinéma avec un grand C (jour 3)

0
Share Button

Ce samedi a été une belle journée de cinéma dans ce qu’il a de plus noble, mais aussi de plus classique. Quel plaisir de découvrir de bon matin un film de Park Chan-Wook dans l’ambiance cannoise, surtout quand celui-ci est excellent !

Ensuite, il a été nécessaire de partir rapidement à la grosse projection de la journée, le nouveau long-métrage de Steven Spielberg. Pour passer parmi la foule et se trouver un chemin jusqu’à la salle, on a dû jouer des coudes et faire appel aux instincts parisiens les plus primaires (sans les insultes tout de même, pour qui me prenez vous ?).

On voulait également assister au film American Honey à 19h… Mais on a été recalé de la plus belle des manières après 1h15 d’attente. Les joies de la croisette. Néanmoins, on ne lâche pas l’affaire (un parisien, c’est tenace) et on attend patiemment la seconde projection à 21h30 du long-métrage de 2h42. Avec le Festival de Cannes, il faut oublier l’idée d’avoir une bonne nuit de sommeil.

P. S : L’après-midi a été nuageuse et parfois pluvieuse. Où est ce fameux soleil de la Côte d’Azur ? (Dixit la personne qui passe sa journée dans une salle sans fenêtre).

(Visited 7 times, 1 visits today)
Partagez

À propos de l'auteur

Nicolas Diolez

Rédacteur à la recherche de la moindre trace de génie sur pellicule et qui vit selon un axiome très précis : « un jour sans critiquer Michael Bay est un mauvais jour, mais un jour sans encenser Martin Scorsese en est un bien pire. »

Réagissez !