De Taxi Driver à Dirty Papy : quand De Niro devient Robert

0
Share Button

Dans le monde cinéphile, De Niro n’est pas un nom anodin. Ce nom signifie des performances mémorables (Travis Bickle dans Taxi Driver) et incarne la méthode révolutionnaire de l’Actors Studio qui a secoué le cinéma américain… Et soudain, l’aube du second millénaire annonce un changement.

Dorénavant, De Niro favorise plus la quantité que la qualité (41 films en 16 ans !), il enchaîne les comédies plus ou moins bonnes (Le Nouveau stagiaire, Dirty Papy) et les mauvais thrillers (L’instinct de tuer). Face à ce changement de cap, l’acteur ne paraît pas toujours à l’aise comme pendant la promotion du film le Nouveau stagiaire en 2015. En effet, De Niro avait subitement quitté un entretien suite à la question d’une journaliste qui lui avait demandé s’il était en « pilotage automatique »… Il n’y a que la vérité qui blesse ?

Certes, l’acteur de Voyage au bout de l’Enfer a délaissé son glorieux nom pour n’être plus qu’un papy râleur dénommé Robert du point de la vue de la jeunesse actuelle. Néanmoins, à 72 ans, on ne prend plus 30 kilos pour incarner un personnage comme dans Raging Bull. Si certains méritent une fin de filmographie sans prise de tête, c’est bien son cas.

La légende est déjà inscrite dans le marbre et rien ne l’en effacera.

(Visited 67 times, 3 visits today)
Partagez

À propos de l'auteur

Nicolas Diolez

Rédacteur à la recherche de la moindre trace de génie sur pellicule et qui vit selon un axiome très précis : « un jour sans critiquer Michael Bay est un mauvais jour, mais un jour sans encenser Martin Scorsese en est un bien pire. »

Réagissez !