Alan Rickman : une voix royale

0
Share Button

Sabine de Sarra se promène dans un potager royal, l’air innocent. Sa torpeur est brisée par une voix, emplie d’un miel grave et d’une précision métronomique. Son propriétaire, Louis XIV, cache son identité et se révèle un confident attentionné, à la fois imposant et doux. Ce jeudi, c’est à notre tour de remémorer, non sans tristesse, l’expression vocale du Roi Alan Rickman.

Son organe vocal si singulier en aura fait frissonner plus d’un, de John McClane à Sweeney Todd. Pourtant, on ne dit pas adieu à un timbre d’outre-tombe mais à une élocution complexe. Sa mâchoire cassée avait beau nous avertir du danger, on pressentait à chaque tournure de phrase une gentillesse feutrée.

Comment ne pas entendre alors l’écho des mots « Harry Potter », édictés avec une lenteur (faussement) mortifère ? Le dénouement de la saga prend aujourd’hui un tour plus poignant encore, nous rappelant combien Alan Rickman était, avant une présence intimidante, une voix qui veillait sur toutes les autres.

(Visited 39 times, 4 visits today)
Partagez

À propos de l'auteur

Emyr Phœnix

Shooté au cinéma depuis son plus jeune âge, c’est avec une insatiable curiosité qu’il guette le prochain rubis filmique susceptible d’être révélé. Même si ça ressemble à une aiguille dans une botte de foin.

Réagissez !